EUROBABEL – PRIX NATHAN KATZ DU PATRIMOINE

Accueil > ACTUALITÉS > Roger Siffer et Susanne Mayer,traducteurs du "Pfingstmontag"

Roger Siffer et Susanne Mayer,
traducteurs du "Pfingstmontag"

lundi 1er février 2016

ROGER SIFFER A RELEVÉ LE DÉFI ! Militant infatigable du cabaret et de la culture d’Alsace, qui d’autre mieux que lui aurait pu, à l’occasion des 200 ans de sa parution, se colleter avec l’œuvre monumentale de Georges-Daniel Arnold, véritable trésor des parlers d’Alsace mais aussi truculent et ironique hommage à sa manière d’être : le Pfingstmontag ? Avec l’appui de sa compagne Susanne Mayer et de Dominique Huck, l’éminent dialectologue de l’université de Strasbourg, c’est chose faite et l’ouvrage paraîtra en mars 2016.

Roger Siffer est né en 1948 à Villé (Bas-Rhin). Après des études de philosophie, il fait ses débuts en chantant en dialecte alsacien. Il collecte des chansons traditionnelles et se fait accompagner sur scène par des instruments anciens. Peu désireux de devenir « un musée ambulant » du folklore, il s’oriente vers la chanson engagée. Mais il aime trop l’humour et la satire pour ne pas redouter que la militance, à son tour, l’enferme dans un rôle de « missionnaire en chaussettes blanches ».

Collaborant durant deux années avec Germain Muller au Barabli, il trouve dans le cabaret un espace privilégié pour sa liberté d’esprit et son humeur sarcastique. Avec une bande d’amis, il crée en 1984 le Théâtre de La Choucrouterie dont les deux salles accueillent chaque année pus de 20000 spectateurs. Roger Siffer s’est engagé en 2013 pour la reconnaissance du cabaret alsacien par l’Unesco comme Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, à l’instar du fest noz breton.

Outre les disques, il a publié plusieurs livres, parmi lesquels on citera Morceaux choisis (Nuée Bleue, 1998) et Quand la choucroute rit… toute l’Alsace applaudit ! (La Nuée Bleue, 2003).