Logo prix européen de littérature

LA BOURSE
DE TRADUCTION
DU PRIX EUROPÉEN






LE RÔLE FONDAMENTAL DES TRADUCTEURS

L’idée du Prix Européen de Littérature est de contribuer à une meilleure connaissance mutuelle des peuples européens à travers les grandes figures contemporaines de leur culture, ces « Victor Hugo » qui en sont aujourd’hui les vivants symboles.

Il distingue chaque année, pour l’ensemble de son œuvre, un écrivain européen de stature internationale, afin de témoigner, en un lieu hautement symbolique, de la dimension culturelle de l’Europe. Ses choix sont fondés sur des critères de qualité et de représentativité aussi exigeants que ceux du Prix Nobel de Littérature.

Mais, d’évidence,il ne peut y avoir de découverte mutuelle des cultures européennes sans le travail des traducteurs : la langue de l’Europe, a-t-on dit, c’est la traduction. Rien n’est plus vrai. Le rôle des traducteurs est fondamental et doit être reconnu et honoré comme tel.


LA BOURSE DE TRADUCTION DU PRIX EUROPÉEN DE LITTÉRATURE

La Bourse de Traduction du Prix Européen de Littérature récompense le travail d’un traducteur grâce à qui une œuvre d’un écrivain européen de premier plan, en dépit des obstacles linguistique et culturels mais aussi des contraintes économiques et commerciales, peut ;accéder à une reconnaissance internationale.

La spécificité de cette Bourse de Traduction est d’insister fortement sur le rôle éminent des traducteurs dans la transmission des œuvres littéraires à travers l’Europe et dans la construction d’une Europe de la littérature. Dans le même temps où un hommage est rendu à un grand écrivain de l’Europe d’aujourd’hui, le Jury du Prix Européen de Littérature souhaite également mettre à l’honneur le travail d’un traducteur grâce à qui une œuvre européenne de premier plan peut passer la frontière encore très contraignante des langues et de l’édition.


LA COMPLÉMENTARITÉ AVEC LES PRIX LITTÉRAIRES DE STRASBOURG

La Bourse de Traduction est décernée par les Jurys des Grands Prix Littéraires de Strasbourg conjointement avec le Prix Jean Arp de Littérature Francophone et le Prix Nathan Katz du Patrimoine.

C’est la complémentarité de ces trois Prix et des deux Bourses de Traduction qui y sont attachées qui permet de donner à chacune de ces distinctions sa pleine signification dans la perspective largement ouverte d’une région multilingue, de l’espace francophone et de la littérature européenne.