Logo prix européen de littérature

TRADUIRE L’EUROPE

LE COMITÉ D’ORGANISATION


UNE COPRODUCTION ENTRE EUROBABEL, LA VILLE ET L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG

Les Rencontres Européennes de Littérature ont été organisées depuis l’origine par une association totalement dédiée et sans but lucratif, l’Association Capitale Européenne des Littératures (EUROBABEL) en étroite collaboration avec l’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG grâce à laquelle elles ont pu être créées et se développer.

« Traduire l’Europe » - Rencontres Européennes de Littérature a permis de donner une organisation et une programmation communes aux Rencontres Européennes de Littérature et à la manifestation Traduire l’Europe lancée par la VILLE ET LA COMMUNAUTÉ URBAINE DE STRASBOURG et son puissant et dynamique réseau de MÉDIATHÈQUES.


LE COMITÉ D’ORGANISATION

Compte tenu de la charge considérable de travail que représente chaque année la préparation des Rencontres Europénnes pour un organisme entièrement bénévole, l’Association Capitale Européenne des Littératures (ACEL) a mis en place un Comité d’organisation qui pilote les différents aspects de la manifestation.

Le Comité d’organisation des Rencontres Européennes de Littérature comprend dix membres :
Agathe BISCHOFF MORALES
François-Marie DEYROLLE
William ENGLISH
Jacques GOORMA
Pascal MAILLARD
Gérard PFISTER
Guillaume PFISTER
Anne-Marie SOULIER
Albert STRICKLER
Rémy VALLEJO

LES LIEUX


UN LIEU ACCUEILLANT ET CONVIVIAL

Les Rencontres Européennes de Littérature souhaitent constituer un lieu accueillant et convivial, selon la vocation naturelle de la culture strasbourgeoise, et donc s’adresser aux publics les plus variés.

En témoigne de manière évidente la programmation de l’année zéro des Rencontres, en 2005, répartie entre de nombreuses localisations de Mulhouse à Strasbourg, du Lycée Geiler de Strasbourg au Bar du TNS.


TROIS LIEUX PRINCIPAUX

Pour des raisons pratiques, la programmation s’est aujourd’hui concentrée sur trois lieux : d’une part le Palais Universitaire et le Théâtre National de Strasbourg, imposants monuments construits face à face par le Kaiser Guillaume, et d’autre part la Librairie Internationale Kléber, de sorte qu’au public des enseignants, des étudiants et des chercheurs puisse se joindre tout naturellement le public des lecteurs de plaisir, des amateurs et des curieux.

Au Palais Universitaire prend place la Conférence Inaugurale le premier jour de LA PASSION DES LANGUES.

C’est là aussi qu’a lieu l’hommage au lauréat du Prix de Littérature Francophone Jean Arp dans le cadre du FRANÇAIS EN PARTAGE.

À la Librairie Kléber a lieu la table-ronde sur la place de la littérature dans la société et la culture européennes.

Au Théâtre National de Strasbourg a lieu la présentation d’une œuvre de l’écrivain lauréat du Prix Européen de Littérature.

Au Munsterhof prend place l’hommage au lauréat du Prix du Patrimmoje Nathan Katz.

D’autres manifestations prennent place en d’autres lieux en fonction des opportunités, comme cela a pu être le cas pour la lecture des textes de Geiler de Kaysersberg en la crypte de « sa » cathédrale ou pour le « cabaret » Matthis au winstub Zuem Strissel.

LES PUBLICATIONS


FAVORISER LA DÉCOUVERTE DE TEXTES FORTS

Les Rencontres Européennes de Littérature ne sont pas une fin en soi. Elles ont pour but de favoriser la découverte de pans entiers de notre culture qui sont aujourd’hui de plus en plus occultés par l’émergence d’une culture de consommation rapide, forte en graisses et en agents de sapidité, mais fort peu nourrissante et guère savoureuse.

Afin d’assurer un prolongement à leur travail, les Rencontres Européennes de Littérature ont d’emblée noué des contacts étroits avec des éditeurs qui ont accepté de prendre l’engagement de publier à l’occasion de chaque session des ouvrages des auteurs concernés.

DES ÉDITEURS AU SERVICE DU PROJET DES RENCONTRES

ll porte que ces ouvrages puissent être aisément disponibles en librairie et facilement repérables, mais aussi qu’ils soient édités selon des normes de qualité documentaire et de présentation strictement cohérentes. Il est donc nécessaire que ces ouvrages ne soient pas dispersés entre une multitude de maisons d’édition qui imposeraient chacun les normes de leurs collections et leur propres calendriers de publication.

Un certain nombre d’éditeurs ont bien voulu assumer les règles très contraignantes de ce partenariat : les Éditions Arfuyen, depuis l’origine, et les Éditions les Cahiers bleus plus récemment, mais aussi d’autres éditeurs qui interviendront plus ponctuellement, en fonction des auteurs et des domaines concernés.